La cache de la Chouette

Cette page fait suite à l’article « Le lieu de la cache (le spot) ». Vous trouverez ci-dessous les détails sur le trou dans lequel est enfouie la Chouette en bronze. A quoi doit-on s’attendre en creusant ? Doit-on vraiment creuser à 80 cm de profondeur pour savoir si la Chouette est là ?


Nature du remblai qui recouvre la chouette

Max a mis 3h30 pour enterrer la chouette la nuit, dans un sol truffé de pierres. Mais il n’a pas replacé de grosses pierres pour compliquer la vie du découvreur. Il a juste posé quelques pierres « de la taille d’une tuile » (donc plates ?) directement sur la chouette pour la protéger.

QUESTION No 38 DU 1995-09-13
J’AI MIS 3,30H POUR CREUSER. MAIS C’ETAIT DE NUIT, ET LE SOUS-SOL DE L’ENDROIT ETAIT TRUFFE DE PIERRES, CE QUE JE N’AVAIS PAS PREVU. VOUS DEVRIEZ METTRE 45 MINUTES A UNE HEURE JE PENSE… PEUT-ETRE MOINS, PUISQUE DES SPECIALISTES M’ONT AFFIRME QUE LE SOL RESTE MEUBLE PENDANT UN SIECLE.

QUESTION No 42 DU 1995-09-13
JE N’AI PAS REENTERRE TOUTES LES PIERRES. JE ME SUIS DEBARRASSE DES PLUS GROSSES DANS LES ENVIRONS, ET J’AI RECOUVERT LA CHOUETTE AVEC LES AUTRES AVANT DE REBOUCHER AVEC LA TERRE.

QUESTION No 19 DU 1997-10-23
LES PIERRES POSEES SUR LA CHOUETTE (ET ELLES-MEMES RECOUVERTES DE TERRE) ONT LA TAILLE D’UNE TUILE A PEU PRES. RIEN DE BIEN MECHANT.

Donc, inutile de continuer à creuser si l’on tombe sur un sol sablonneux (sans pierres) ou sur une très grosse pierre impossible à soulever seul.

Pas de cailloux, pas d’hibou !

Si Max a pu se débarrasser facilement des grosses pierres dans les environs, c’est que le lieu n’est pas « tout propre comme une pelouse », même si Max avait apporté une bâche. Les environs sont donc un peu « en fouillis », tels que quelques pierres jetées là ne choquent pas dans le paysage (on pense à une forêt). La bâche utilisée par Max servait à replacer plus facilement le remblai à la fin (sans avoir à racler le sol), et pour éviter de laisser des traces (terre de couleur différente).

Sur la photo ci-dessous, quelques spécimens de pierres que l’on peut trouver dans la région de Dabo (poudingue) : petits galets arrondis, mais aussi pierres plates de la taille d’une tuile ! Parfois, le sol est composé d’humus sans aucune pierre (dans les clairières au milieu des arbres).


Jusqu’à quelle profondeur faut-il creuser ?

La recherche de la Chouette dure depuis 25 ans. Les chouetteurs du début ont donc 25 ans de plus, et peut-être des rhumatismes. En 1993, on n’avait pas toutes les précisions obtenues en effectuant la synthèse ciblée des madits.

Pour résumer, on peut creuser un trou de moins de 40 cm de profondeur, de 20 cm diamètre (= largeur d’une pelle-pioche pliante) pour apercevoir les pierres plates de la taille d’une tuile posées sur la chouette. A cette profondeur, un mini détecteur de métaux peu performant devrait permettre de détecter une masse de bronze de la taille de la chouette, surtout si elle est « à plat ventre » (donc avec les ailes à plat).

Max est vague sur la profondeur à laquelle on trouvera les pierres plates de la taille d’une tuile. Les optimistes retiendront 25 cm. Les pessimistes iront jusqu’à 50 cm. Les petits malins utiliseront une tige en fer pour sonder le sol après avoir creusé 30 cm (repérés par une marque sur le manche de leur pelle).

QUESTION No 14 DU 1997-08-27
PIERRES : JE PENSE VERS 25/30 CM. IL N’Y EN A PAS BEAUCOUP ET ELLES NE SONT PAS LOURDES. RACINES : DES RADICELLES, TOUT AU PLUS…

QUESTION No 25 DU 1997-08-17
JE NE CONNAIS PAS AU JUSTE LA PROFONDEUR OU IL FAUT CREUSER POUR TOMBER SUR LES PIERRES CAR JE N’AI PAS MESURE. PEUT-ETRE A 30/35 CM… CES PIERRES SONT CELLES TROUVEES DANS LE TROU. ELLES NE SONT PAS TRES GROSSES.

QUESTION No 17 DU 1997-12-09
ELLE EST RECOUVERTE DE PIERRES A 35-40 CM, ET CES PIERRES SONT ELLES-MEMES RECOUVERTES DE TERRE.

QUESTION No 14 DU 1996-05-13
LA CHOUETTE EST RECOUVERTE DE PIERRES, MAIS AU-DESSUS, C’EST DE LA TERRE. EN CREUSANT A 40/50 CM, VOUS DEVRIEZ TROUVER LES PIERRES. MAIS LA TERRE EST DEPOURVUE DE CAILLASSE (SAUF DE TOUT PETITS).


La chouette est-elle enfouie dans un grand coffre ?

A mon avis, Max ne s’est pas encombré d’un grand coffre pour y placer la Chouette le soir du 23 avril 1993. Il trimballait déjà la Chouette, une barre à mine, une pelle, une pioche et une bâche. La contremarque mesure 54 cm d’envergure et environ 30 cm d’encombrement vertical.

QUESTION No 15 DU 1999-01-05
ELLE EST EN BRONZE ET MESURE 54 CM D’ENVERGURE. JE NE PEUX PAS VOUS DIRE SI ELLE EST PROTEGEE PAR UNE BOITE…

QUESTION No 41 DU 1997-04-16
LE TROU A ENVIRON 80 CM DE PROFONDEUR. LA CHOUETTE EST COUCHEE « A PLAT VENTRE », ET SON DOS EST DONC A ENVIRON 50 CM (PLUS OU MOINS) DE LA SURFACE. ELLE EST RECOUVERTE DE PIERRES, ELLES-MEMES RECOUVERTES DE TERRE.

Cela confirme bien la hauteur (approximative) de 30 cm si la chouette est posée « à plat ».

La contremarque en bronze doit simplement être protégée de l’humidité avec sans doute une épaisse couche de vernis, une couche de film à bulles et du scotch d’emballage… plus un gros sac « poubelle de jardin » épais. Max a pu emballer la chouette à la maison en 1993. Mais aux environs de 2004, il a fallu qu’il renouvelle l’emballage sur place. Il a pu emporter une bombe de vernis à vaporiser pour retoucher les endroits où le vernis avait disparu.

On doit aussi trouver des instructions imprimées jointes à la contremarque dans un sac étanche (sac de congélation ?). De l’avis général, en 2004 Max a mis à jour le numéro de téléphone à appeler pour signaler la découverte (à 10 chiffres depuis octobre 1996). Peut-être qu’un mot de passe est indiqué pour éviter les plaisantins testant tous les numéros attribués à un huissier ?


Maquette de la cache (trou creusé par Max)

Le trou fait 80 cm de profondeur. La Chouette, posée à plat face contre terre, mesure environ 30 cm de haut. Elle est sans doute calée par quelques pierres pour rester bien horizontale. Max a laissé des documents pour donner par exemple un numéro de téléphone permettant de confirmer la découverte ainsi qu’un message de félicitations. On peut supposer que ces documents sont des feuilles A4 pliées en 2 pour arriver au format A5, protégées de l’humidité par des sachets en plastique. Becker a « fait un clin d’oeil » au découvreur en laissant peut-être quelques rubis (et diamants ?) provenant de la réalisation de la Chouette en or et du tableau de l’énigme 650.

QUESTION No 47 DU 1998-05-26
J’AI DEJA EU L’OCCASION DE DIRE QUE CES RUBIS N’AVAIENT AUCUNE IMPORTANCE POUR LE DECRYPTAGE DES ENIGMES. CE N’EST DONC PAS LA PEINE DE PERDRE DU TEMPS A CHERCHER QUOI QUE CE SOIT DE CE COTE-LA, CAR IL N’Y A RIEN A TROUVER. IL S’AGIT SIMPLEMENT D’UN PETIT CLIN D’OEIL AU FUTUR DECOUVREUR, ET IL N’Y A QUE LUI QUI POURRA LE COMPRENDRE… APRES SA DECOUVERTE DE LA CHOUETTE !

Le trou creusé par Max doit faire environ 60 cm sur 40 cm en superficie, ce qui est juste suffisant pour accueillir la Chouette emballée dans plusieurs couche de protection (plastique à bulles ou « mousse », sacs étanches, sac poubelle, ruban adhésif…). Le volume du trou serait d’environ 0,2 mètre cube. Max a mis plus de 3 heures pour creuser et reboucher proprement ce trou (voir ci-dessus les madits).

Selon les madits ci-dessus (Nature du remblai), on peut s’attendre à trouver des pierres plates (dimensions d’une tuile maximum) entre 25 et 50 cm de profondeur. J’ai réalisé une maquette du trou pour avoir concrètement une meilleure idée de la structure de la cache. On constate que les pierres plates seront visibles à partir de 35 cm. Cela correspond à la valeur moyenne évoquée des différentes valeurs évoquées par Max dans les madits (25/30, 30/35, 35/40, 40/45).

La Chouette en bronze est protégée par un emballage, le « colis » est donc un peu plus volumineux que la statue. Je n’ai pas mis d’emballage pour la maquette, pour des raisons esthétiques. On peut fixer le sachet contenant des consignes sur une aile (format environ 15 x 20 cm). Il est nécessaire d’empiler quelques grosses pierres sous chaque aile pour maintenir le « colis » horizontal si le fond du trou est plat et horizontal.