Le lieu de la cache (« le spot »)

Les chercheurs font souvent la synthèse des indications supplémentaires (IS), des madits et des hypothèses de solutions sur le énigmes de la Chouette. Mais je n’ai pas vu beaucoup de synthèses sur le lieu de la cache (sauf sur le site du groupe Zoé et chez Zarquos). Où se situe ce lieu sur la carte ? Comment se présente-t-il ? Ce lieu porte-t-il un nom ? Y a-t-il des repères sur le terrain ? A quelle profondeur devons-nous creuser en pratique avant d’apercevoir la Chouette ?

Je vais tenter de faire le point pour décrire « le lieu de la cache » le plus précisément possible.

Je ne citerai que les madits les plus pertinents (remis en forme, avec juste la réponse de Max). Ceux qui veulent vérifier leur authenticité peuvent les retrouver « dans leur jus » grâce à leur numéro et à leur date sur le moteur de recherche de Pur Esprit.

La cache elle-même est décrite dans un autre article.


Sommaire (accès rapide aux infos en cliquant) :

La cache se trouve à plus de 100 km des côtes
La zone est de la taille d’une ville moyenne
La cache se situe « à peu près » au milieu de la zone
La cache n’est pas sur un terrain privé
Le terrain autour de la cache n’est pas en forte pente
La cache ne se trouve pas au bord de l’eau
La cache n’est pas au bord d’un chemin
Entités sculptées, moulées, constructions humaines…
Repères sur le terrain
Le lieu final ne porte pas de nom
Arbuste(s) et sous-bois
Pas de grosses racines à l’endroit où l’on va creuser
Protection contre les détecteurs
Aimant ou pas aimant ?


La cache se trouve à plus de 100 km des côtes

Le titre reprend tout simplement l’indication supplémentaire fournie par Max Valentin sur TF1 le 9 juin 1995 : LA CHOUETTE EST ENTERREE A PLUS DE CENT KILOMETRES DES COTES FRANÇAISES.

On peut ajouter l’IS du 23 juin 1993 donnée sur TF1 : LA CHOUETTE N’EST PAS SUR UNE ILE.


Le Nouveau Détective du 22 juin 1995 a proposé une carte de France qui fait la synthèse de ces deux IS. Sur cette carte, on voit des lieux éliminés par d’autres IS (le Mont-Saint-Michel, Saint-Jean-de-Luz et Paris, ainsi que les endroits où se trouvent des neiges éternelles).

 

 


La zone est de la taille d’une ville moyenne

A la fin de la résolution des 11 énigmes, on obtient « la zone » (et pas « la cache »). Mais quelle est la taille de cette zone ? Max a répondu en citant des exemples de villes françaises.

QUESTION No 35 DU 1996-01-31
EXEMPLE DE VILLE MOYENNE FRANCAISE ?
J’AI DEJA SOUVENT REPONDU A CETTE QUESTION. NE SOYEZ PAS OBNUBILE PAR CETTE NOTION DE « VILLE MOYENNE » : CETTE PRECISION A SURTOUT ETE APPORTEE A CONTRARIO, POUR EXPLIQUER QUE LA ZONE NE COUVRE PAS LA SUPERFICIE DE PARIS, MARSEILLE, LYON, BORDEAUX, STRASBOURG OU LILLE… VILLE MOYENNE = PLUTOT AVIGNON OU ALBI, BEZIERS OU CAHORS…

Avignon = Cahors = 64 km2
Albi = 44 km2
Béziers = 95 km2

En prenant ces 4 villes citées par Max, on obtient une superficie moyenne de 64 km2.

64 km2 = carré de 8×8 km = 32 cm x 32 cm sur une carte au 1/25.000
64 km2 = cercle de diamètre 9 km = 36 cm  de diamètre sur une carte au 1/25.000


La cache se situe « à peu près » au milieu de la zone

Une fois que l’on a obtenu la zone « de la taille d’une ville moyenne » sur la carte de France, on doit se procurer la carte la plus précise possible pour « reporter nos trouvailles » sur cette zone figurant sur la carte détaillée. La cache se trouve alors « à peu près » au milieu de la zone (même si ce détail n’est pas très précis, il exclut les endroits situés en dehors de la zone).

QUESTION No 11 DU 1996-09-25
LA ZONE VOUS EST DONNEE A L’ISSUE DE LA 11EME ENIGME. TROUVER LA ZONE N’A RIEN A VOIR AVEC LA CARTE FINALE, CELLE CI NE VOUS SERT QU’A LOCALISER LE « SPOT » OU SE TROUVE L’OISEAU.

QUESTION No 35 DU 1995-09-28
CA FAIT DES MOIS ET DES MOIS QUE JE DIS ET REPETE QUE LA 11EME DONNE UNE ZONE DE LA TAILLE D’UNE VILLE MOYENNE, ET QUE LA 12EME DONNE LA LOCALISATION PRECISE DE LA CACHE, LAQUELLE CACHE SE TROUVE « DANS » CETTE ZONE (ELLE AURAIT PU ETRE A L’EXTERIEUR DE LA ZONE) !

QUESTION No 07 DU 1997-02-01
LES ENIGMES ONT ETE CONCUES POUR PARDONNER UNE CERTAINE IMPRECISION EVENTUELLE A LA FIN DE LA 11EME. LA ZONE A DES LIMITES « IDEALES », MAIS UNE TELLE PRECISION N’EST PAS INDISPENSABLE. SES CONTOURS N’ONT PAS DE FORME GEOMETRIQUE REGULIERE. LA CACHE EST A PEU PRES AU MILIEU DE CETTE ZONE. JE NE PEUX PAS ETRE PLUS PRECIS QUE CA.

Attention, Max a pu utiliser une carte au 1/25.000 d’avant 1993 qui n’avait pas forcément la même délimitation que les cartes TOP25 et les séries bleues actuelles. Mais on en déduit surtout qu’il n’y a pas de piège avec l’utilisation de 2 cartes et une zone à cheval entre les 2 cartes.

L’exemple ci-dessous montre une zone de 64 km2 située « à peu près » au milieu de la carte 3715 OT IGN. Pour Dabo, ça tombe bien car on peut délimiter la zone avec les 4 communes (4 centres de la spirale) : Dabo, Schaeferhof (dont Galgenthal), Hellert et La Hoube. La superficie « officielle » de ces 4 communes est de 48 km2. Mais sur la carte, on peut tracer une zone patatoïdale englobant ces villages qui correspond aux 64 km2 déduits plus haut.

 


La cache n’est pas sur un terrain privé

QUESTION No 24 DU 1995-09-24
SI LA CHOUETTE EST ENTERREE SUR UN TERRAIN PUBLIC, C’EST PARCE QU’IL ETAIT IMPOSSIBLE DE L’ENTERRER SUR UN SOL PRIVE, BIEN SUR !

QUESTION No 44 DU 1996-06-11
JE N’AI PAS PARLE « D’ACCES », MAIS J’AI DIT QUE DANS UN RAYON DE 150 M IL N’Y AVAIT PAS DE TERRAIN PRIVE. L’ACCESSIBILITE, C’EST AUTRE CHOSE…

QUESTION No 05 DU 1999-07-30
TOUT CE QUE JE PEUX VOUS DIRE, C’EST QUE POUR ACCEDER A LA CACHE, VOUS POUVEZ EVITER DE TRAVERSER UNE PROPRIETE PRIVEE.

QUESTION No 24 DU 1996-10-08
IL N’Y A AUCUNE DEFINITION PARTICULIERE. UN TERRAIN PRIVE EST UN TERRAIN QUI APPARTIENT A UN CITOYEN OU A UNE PERSONNE MORALE. LA CHOUETTE EST DANS UN TERRAIN PUBLIC. (A NE PAS CONFONDRE AVEC UN TERRAIN PRIVE OUVERT AU PUBLIC).

QUESTION No 24 DU 1996-10-31
UN TERRAIN APPARTENANT A LA SNCF EST UN TERRAIN PRIVE OUVERT AU PUBLIC, AU MEME TITRE QU’UNE BANQUE, UN TERRAIN DE FOOT, UN GRAND MAGASIN OU UN MUSEE !

QUESTION No 49 DU 1996-11-15
LA CHOUETTE N’EST PAS SUR UN TERRAIN AGRICOLE. LES TERRAINS AGRICOLES SONT PRIVES, OU MIS A LA DISPOSITION DE CERTAINS EXPLOITANTS PAR DES COLLECTIVITES LOCALES. DANS LES DEUX CAS, ILS SONT EXCLUS.

En résumé : La cache est sur un terrain public, accessible sans avoir à traverser un terrain privé. Dans un rayon de 150 mètres autour de la cache, il n’y a pas de terrain privé. Il faut bien distinguer un terrain public (là où se trouve la cache) d’un terrain privé ouvert au public (comme un terrain appartenant à la SNCF, un terrain de foot, un musée, etc.).


Le terrain autour de la cache n’est pas en forte pente

QUESTION No 19 DU 1995-09-17
IL N’Y A PAS DE « FORTE PENTE ». J’AI TOUJOURS PRECISE QUE LA CACHE ETAIT FACILEMENT ACCESSIBLE ET QU’IL N’Y AVAIT PAS DE DANGER NI D’EFFORTS PHYSIQUES A FAIRE.

QUESTION No 49 DU 1997-08-28
POUR LE TERRAIN EN PENTE, JE SUIS TRES ETONNE CAR J’AI DIT UN NOMBRE INCALCULABLE DE FOIS ICI-MEME QUE LE TERRAIN ETAIT « RELATIVEMENT PLAT, NON ACCIDENTE, ET FACILE D’ACCES POUR QUI POSSEDE DEUX JAMBES EN ETAT DE MARCHE ».

La chouette n’est pas ici (forêt de Dabo) :

 


La cache ne se trouve pas au bord de l’eau

QUESTION No 01 DU 1999-10-06
J’AI DIT QUE LE BESTIAU NE SE TROUVAIT PAS AU BORD DE L’EAU (RIVIERE, RUISSEAU, FLEUVE, LAC, ETANG, MARE, ETC). ET J’AI MIS LA LIMITE AU-DELA DE LAQUELLE JE NE REPONDRAI PLUS A 25M.

Elle n’est pas près du ruisseau, ni à 25 mètres aux alentours (Lochmuehl) :

 


La cache n’est pas au bord d’un chemin

QUESTION No 20 DU 1998-07-07
ELLE N’EST NI SUR UN CHEMIN, NI DANS SON FOSSE OU SES ABORDS (QUE J’ESTIME A 2 OU 3 METRES). CELA NE VEUT PAS DIRE, BIEN SUR, QU’ELLE SE TROUVE AU BORD D’UN CHEMIN, A 5 OU 7 METRES !

QUESTION No 43 DU 1998-07-07
NON !!! JE N’AI PAS DIT QUE LA CHOUETTE « PEUT SE TROUVER A 5 OU 7 METRES » ! J’AI MEME PRIS TOUTES LES PRECAUTIONS AFIN QUE PERSONNE NE SOIT INDUIT EN ERREUR PAR MA REPONSE ! J’AI DIT QUE LA CHOUETTE NE SE TROUVAIT PAS AU BORD D’UN CHEMIN, ET ON M’A ALORS DEMANDE CE QUE J’ENTENDAIS PAR « BORD ». J’AI REPONDU « 2 OU 3 METRES« . CELA NE SIGNIFIE PAS QUE LA CHOUETTE SE TROUVE A PLUS DE 3 METRES D’UN CHEMIN ! J’AI SIMPLEMENT REPONDU A UNE QUESTION PRECISE ! ATTENTION DE NE PAS EXTRAPOLER MES REPONSES « PAR DEFAUT », CE SERAIT LA PIRE ERREUR A COMMETTRE.

Même s’il est fait allusion dans l’introduction du livre au « creux d’une sente poudreuse », Max a toujours dit qu’il n’y avait aucun indice en dehors des 22 pages contenant les énigmes (pour la première édition, car par la suite les IS ont été reprises à la fin). Pourtant, un chemin permet de repérer facilement un endroit sur la carte. Comme le spot n’a pas de « nom », on peut supposer qu’on repère le spot à partir d’un ou deux chemins (sentiers GR ?), puis que l’on cherche ensuite (par exemple) une borne ou deux rochers rapprochés (formant une ligne de mire) ou un alignement à l’horizon (croix de clocher, édifice, rocher creux…) pour se placer pile poil avant de creuser.


Entités sculptées, moulées, constructions humaines…

Vous pouvez chercher les nombreux madits concernant les constructions humaines, les chemins, les entités sculptées, moulées, taillées, gravées… avec le moteur de recherche en ligne de Pur Esprit. Voici une synthèse personnelle sur le sujet :

Il n’y a :

  • PAS DE CONSTRUCTION FAITE PAR LA MAIN DE L’HOMME A 50 METRES AUTOUR DE LA CHOUETTE.
  • PAS DE CALVAIRE A PROXIMITE.

Pour Max, qu’est-ce qu’une construction humaine ?

QUAND J’AI PRECISE « PAS DE CONSTRUCTION HUMAINE A 50 M A LA RONDE », JE PENSAIS A :

  • DES MAISONS,
  • DES BATIMENTS OU MONUMENTS ENTIEREMENT CONSTRUITS PAR LA MAIN DE L’HOMME,
  • DES MURS, BATIMENTS, RUINES, ROUTES GOUDRONNEES,
  • TOUTE ENTITE FAITE PAR LA MAIN DE L’HOMME,
  • TOUT CE QUI EST ISSU DE MOULAGE INDUSTRIEL,
  • DES MURS EN PIERRES, BETON, BOIS, TOLE, ETC.
  • DES BORNES KILOMETRIQUES, GEODESIQUES, PANNEAUX INDICATEURS, ETC.

Chemins :

  • UN CHEMIN EST UNE CONSTRUCTION HUMAINE DES LORS QU’IL A ETE TRACE PAR LA MAIN DE L’HOMME. DU MOMENT QU’IL Y A BITUME, IL Y A CONSTRUCTION HUMAINE.
  • Mais… UN CHEMIN TRACE PAR DES ANIMAUX, MEME RECOUVERT DE BITUME, N’EST PAS UNE CONSTRUCTION HUMAINE.

Max refuse de répondre pour :

  • ENTITES SCULPTEES, MOULEES, TAILLEES, GRAVEES, TRAVAILLEES, DECOUPEES, CISELEES, TOUT CE QUI A ETE SCULPTE, MOULE, TOURNE, GRAVE, ETC.
  • UNE SCULPTURE TAILLEE DANS LA PIERRE, UNE SCULPTURE MOULEE.
  • LES POTEAUX INDICATEURS, ROUTES, SENTIERS.

Donc, la Chouette est à plus de 50 mètres de la chapelle Saint-Fridolin (qui cumule : chapelle, calvaire, statue, mur en pierre, barrière, escalier et banc) :

 


Repères sur le terrain

QUESTION No 01 DU 1996-06-13
VOUS NE POUVEZ PAS POINTER SUR UNE CARTE – QUELLE QU’ELLE SOIT – UNE CACHE DE 50 CM DE COTE. MAIS CETTE CARTE EST INDISPENSABLE POUR TROUVER LA SUPERSOLUTION.

QUESTION No 50 DU 1996-11-03
L’ENDROIT EXACT NE SE DETERMINE PAS SUR LA CARTE. MAIS A L’ENDROIT PRECIS OU VOUS MENE LA SUPERSOLUTION, VOUS TROUVEZ LA CHOUETTE, OUI.


Donc, on doit trouver quelque chose sur le terrain pour se repérer « pile poil ». Ce repère peut être une entité invisible sur la carte, mais « repérable » (exemple : une borne frontière, un rocher particulier gravé, une curiosité géologique de forme particulière, un édifice à viser à l’horizon, deux rochers proches définissant une direction…).

 

QUESTION No 03 DU 1997-10-19
JE DIS QUE LA CHOUETTE N’EST PAS ADOSSEE CONTRE UN OBSTACLE, QUEL QU’IL SOIT. POUR LE RESTE, A VOUS DE TROUVER !

QUESTION No 45 DU 1999-04-12
JE N’AI RIEN ENTERRE D’AUTRE, JE N’AI RIEN LAISSE SUR PLACE, ET L’ENDROIT EST PARFAITEMENT ANODIN. IL N’Y A DONC RIEN D’INSOLITE.

QUESTION No 21 DU 1999-05-11
JE NE PEUX PAS VOUS DIRE SI C’EST A « 2 METRES DE QUELQUE CHOSE » NI S’IL Y A DES REPERES SUR LE TERRAIN. CA, C’EST LA SUPERSOLUTION QUI VOUS L’APPRENDRA. ELLE N’EST PAS ADOSSEE A UNE ENTITE EMERGEANT DU SOL : C’EST CA QUE J’APPELLE « AU PIED ».

QUESTION No 13 DU 1999-05-20
SI ELLE ETAIT ENTERREE A 2 METRES D’UNE SOUCHE, CETTE SOUCHE NE POURRAIT EN AUCUN CAS SERVIR DE REPERE, PUISQU’UNE SOUCHE N’A RIEN DE PERENNE. DE TOUTES FACONS, JE NE PEUX DONNER AUCUNE INFO QUANT A LA PRESENCE D’UN EVENTUEL REPERE SUR LE SITE.

QUESTION No 43 DU 1997-03-29
UNE FOIS ENCORE : JE N’AI JAMAIS DIT QU’IL N’Y AVAIT PAS DE REPERES SUR PLACE, J’AI DIT QUE JE NE LE REVELERAIS PAS SI C’ETAIT LE CAS. IL N’Y A PAS DE CONSTRUCTION HUMAINE A 50 M A LA RONDE. ENFIN, UN VEGETAL NE PEUT PAS ETRE UN REPERE, CAR IL PEUT DISPARAITRE. ET JE CONFIRME ENCORE UNE FOIS QUE JE N’AI LAISSE AUCUN REPERE OU SIGNE SUR LE SITE. SORTI DE LA, JE NE PEUX RIEN DIRE D’AUTRE.

Rocher percé (au Nuzkopffelsen)

En résumé : Après avoir repéré un endroit sur la carte détaillée, il est probable que l’on trouve sur le terrain un repère décrit dans la supersolution. S’il y a un repère à trouver sur place, il est pérenne (donc, pas d’arbre, de souche, ni de signe ou d’objet laissé par Max sur place pour servir de repère). La cache n’est pas « au pied » d’un repère, donc on elle se situe à quelques mètres d’une entité (plus de 2 m sans doute, et moins de 10 m car une chaîne d’arpenteur est inutile, sans compter la difficulté d’avoir un point précis sur le terrain à cette distance).


Le lieu final ne porte pas de nom

Tout est résumé dans ce madit :

QUESTION No 42 DU 1995-07-29
LE LIEU FINAL NE PORTE PAS DE NOM.

Donc, inutile de chercher le nom d’un lieu à la fin de la supersolution pour localiser la cache pile-poil. Pas de Chouette à la croix du Loup, aux bornes Saint-Martin ou à la croix du Rosskopf.


Arbuste(s) et sous-bois

Même si l’arbuste planté par Max le 23 avril 1993 a disparu rapidement, il existe d’autres arbustes à proximité de la cache.

QUESTION No 25 DU 1996-09-30
UN ARBUSTE PARMI D’AUTRES ARBUSTES SIMILAIRES NE VOUS AURAIT PAS ETE D’UN GRAND SECOURS. JE NE DIS PAS QUE CELA N’AVAIT ABSOLUMENT AUCUN INTERET CAR SI VOUS AVIEZ VU L’ARBUSTE EN PLEIN SUR L’ENDROIT QUE VOUS AURIEZ DETERMINE GRACE A LA SUPERSOLUTION, C’AURAIT ETE UNE SORTE DE « MINI CONFIRMATION ». MAIS C’EST TOUT…

La cache n’est pas dans un sous-bois. Mais attention à la définition exacte d’un sous-bois ! Ca n’est pas « dans un bois, sous les arbres ».

QUESTION No 27 DU 1998-06-29
LA QUESTION ETAIT : « LA CHOUETTE EST-ELLE ENTERREE DANS UN SOUS-BOIS ? », C-A-D SOUS DE LA VEGETATION POUSSANT AU PIED D’UN ARBRE, SELON LA DEFINITION DU DICTIONNAIRE. MA REPONSE ETAIT « NON ». JE N’AI JAMAIS INFIRME NI CONFIRME LE FAIT QU’IL Y AIT OU N’Y AIT PAS DE SOUS-BOIS DANS LES ENVIRONS !

Wikipédia : sous-bois = « ensemble de la végétation d’une forêt qui croît entre le sol et les branches maîtresses des arbres de la canopée« .

Illustration Wikipédia : un sous-bois (quand on y marche, on ne voit plus ses pieds)

 

Forêt de Dabo : tapis de mousse et herbe rase (je ne considère pas ça comme un sous-bois)

Chacun voit midi à sa porte ;o)


Pas de grosses racines à l’endroit où l’on va creuser

QUESTION No 03 DU 1997-10-19
JE DIS QUE LA CHOUETTE N’EST PAS ADOSSEE CONTRE UN OBSTACLE, QUEL QU’IL SOIT. POUR LE RESTE, A VOUS DE TROUVER ! (NON, PAS DE RACINES PLUS GROSSES QU’UNE ALLUMETTE, A MA CONNAISSANCE !).

Anciennes grosses racines… Rien ne résiste à Mickey quand il a décidé de creuser à Dabo !


 


Protection contre les détecteurs

QUESTION No 36 DU 1996-11-26
J’AI PLACE UN DISPOSITIF ANTI DETECTEURS DANS LA CACHE, MAIS CE DISPOSITIF EST PERFECTIBLE PUISQUE LA CHOUETTE RESTE DETECTABLE LORSQU’ON BALAIE LA TOMBE SOUS UN CERTAIN ANGLE. DU MOINS CE FUT LE CAS LORSQUE J’AI TESTE LE DIT DISPOSITIF.

QUESTION No 44 DU 1995-07-20
LA CHOUETTE EST PROTEGEE CONTRE LES DETECTEURS EQUIPES D’UN DISCRIMINATEUR, JUSTEMENT. OR CETTE PROTECTION N’EST PAS TOTALEMENT EFFICACE, ET LES DETECTEURS PEUVENT QUAND MEME REPERER LA CHOUETTE, MEME SI C’EST PLUS DIFFICILE.

QUESTION No 30 DU 1999-10-19
HORMIS LES OXYDES DE METAL PRESENTS DANS LA ROCHE, JE NE CONNAIS PAS DE PROTECTION « NATURELLE » CONTRE LES DETECTEURS. JE L’AI APPORTEE SUR PLACE, BIEN SUR.

QUESTION No 15 DU 1999-01-05
ELLE EST EN BRONZE ET MESURE 54 CM D’ENVERGURE. JE NE PEUX PAS VOUS DIRE SI ELLE EST PROTEGEE PAR UNE BOITE… IL Y A UNE PROTECTION CONTRE LES DETECTEURS DE METAUX, EN EFFET.

Sur le forum Chouette, on trouve tous les avis, y compris les moins pertinents. Max a dit qu’il avait protégé la chouette contre les détecteurs munis d’un discriminateur. Max aurait pu utiliser des copeaux de bronze pour « brouiller » les signaux du détecteur en parsemant ce métal sur une large surface à faible profondeur au-dessus de la cache. Etant d’une grande rigueur, il a dû utiliser un système peu coûteux et peu polluant pour la nature. Max parle de « dispositif » pour rester vague. Un dispositif (« Ensemble de mesures prises, de moyens mis en œuvre« ) n’est pas forcément un appareil électronique. A titre d’information, une entreprise nommée Ferrtech (07000 Flaviac) avait proposé en 2012 un appareil pour protéger les sites archéologiques, mais elle a déposé son bilan en 2013. Il s’agissait d’un émetteur-brouilleur alimenté par piles connecté à une « boucle en forme de 8 » enterrée, qui se déclenchait en repérant les signaux émis par les détecteurs de métaux (et qui transmettait éventuellement un SMS aux autorités compétentes).


Aimant ou pas aimant ?

Madit difficile à trouver, car le mot AIMANT qui figure 3 fois dans la réponse de Max est coupé en deux les 3 fois (en plus de quelques fautes de frappe) !

QUESTION No 37 DU 2001-10-02
BON, IL EST MAINTENANT DE NOTORIETE PUBLIQUE QUE J’ENTERRE DES AIMANTS EN MEME TEMPS QUE LES CONTREMARQUES, CE QUI ME PERMET, EN APPROCHANT UNE BOUSSOLE DE LA CACHE, DE VERIFIER QUE TOUT EST EN PLACE. SI C’EST A CELA QUE VOUS FAITES ALLUSION, JE VOUDRAIS PRECISER QUE CELA NE CONCERNE PAS LES CHERCHEURS, MAIS SEULEMENT MOI. LES CHERCHEURS NE SONT PAS SUPPOSES CHERCHER DES AIMANTS ! DE PLUS, JE N’AI JAMAIS DIT QUE LA CACHE DE LA CHOUETTE CONTENAIT UN AIMANT EN PLUS DE LA CONTREMARQUE. SI CE N’EST PAS A CELA QUE VOUS FAITES ALLUSION, JE VOUS CONFIRME BIEN VOLONTIERS QU’UNE BOUSSOLE N’EST PAS NECESSAIRE.

Là encore, on peut lire tous les avis sur le forum. Certains interprètent les madits comme un dogme religieux et en déduisent que « si Max a dit qu’on ne pouvait pas détecter le spot avec un détecteur, c’est qu’il n’y a aucun métal, a fortiori pas d’aimant ». Pour ma part, je préfère être pragmatique. Max avait placé un aimant sur le trésor d’Orval (je l’ai vu de mes yeux en 1998). Cet aimant lui servait à vérifier si la terre avait été remuée, contrairement à l’aimant de Kit Williams (Masquerade) qui lui avait servi à repérer l’endroit où le trésor serait enterré 2 ans et demi plus tard.

Ceux qui ont apporté un détecteur de métaux (modèle « vigile » ou « scanner » qui tient dans un sac à dos) pourront trouver l’aimant facilement, comme ils auraient trouvé n’importe quel morceau de métal. Mais ce sera peu discret (signal sonore) et ils seront obligés  de se courber pour « raser » le sol. Ce modèle de détecteur en forme de glaive est idéal pour sonder le trou de 50 cm de profondeur et de 20 cm de diamètre au fond et sur les bords.

Vidéo présentant le détecteur scanner Garrett (haut de gamme).

Autre modèle idéal pour fouiner dans un trou de la largeur d’une pelle : Le Scuba Tector (fabricant : Quest).

Les imitations chinoises sont moins performantes, mais suffisamment efficaces.

Il ne faut pas utiliser un détecteur « pinpointer » qui n’est pas prévu pour cet usage. Un pinpointer est conçu pour détecter des petits objets proches (paillettes ou pépites) très proches (quelques cm), pour les repérer dans un tas de terre extraite.

Frère Monglane des Entommeures a révélé (an 2010, 02, 17 ;o) que Max a déterré la Chouette aux alentours de 2004 pour vérifier son état de conservation. Il est possible que Max ait jugé inutile de replacer l’aimant sur la cache pour ne pas lancer une « chasse à l’aimant » (les mobiles n’étaient pas encore équipés d’un module de boussole à cette époque).

 

J’ai créé une page « détecteur d’aimant » pour montrer qu’il suffit d’un smartphone (ou d’une boussole) et d’une perche à selfie pour obtenir un magnétomètre. Tout le monde peut donc explorer le terrain pendant quelques minutes pour repérer un aimant. Si l’on trouve l’aimant, on peut appeler des amis avant de creuser pour filmer l’événement et arroser ça après

 


Suite de cet article : A quoi ressemble la cache lorsque l’on va creuser ?